fbpx

Le Royaume-Uni devra payer l’UE pour le « divorce » du Brexit jusqu’en 2064

Royaume Uni UE divorce Brexit
 
C’est ce qu’estime l’Office britannique pour la responsabilité budgétaire dans ses dernières prévisions économiques, sachant que le gouvernement a accepté de payer 37,1 milliards de livres à l’Union européenne pour honorer les engagements pris avant le référendum favorable au Brexit.
 
Les paiements échelonnés devraient se poursuivre pendant 46 ans, mais la part du lion sera versée d’ici à 2024. Par la suite, les paiements seront relatifs aux pensions à verser aux Britanniques travaillant à l’UE.
 
En échange, Theresa May espère que la bonne volonté britannique permettra au Royaume-Uni de rejoindre sans payer en tant que membre les agences européennes comme celles du médicament, des produits chimiques et de l’aviation.