fbpx

Sondage au Royaume-Uni : un musulman sur 9 pense que “Charlie Hebdo” méritait l’attaque qu’il a subie

Royaume Unis : les musulmans et l'attaque de Charlie Hebdo
 
Un sondage réalisé en Grande-Bretagne auprès de 1.000 musulmans révèle qu’un musulman sur neuf pense qu’une publication comme Charlie Hebdo mérite l’attaque qu’elle a subie après avoir publié des caricatures de Mahomet. Plus d’un musulman sondé sur quatre (27 %) a affirmé qu’il « avoir une certaine sympathie » pour les motivations des terroristes de Charlie Hebdo.
 

Charlie Hebdo a « profondément offensé » les musulmans

 
Ces derniers affirmaient que les représentations de Mahomet étaient « insultantes ». 78 % des musulmans interrogés sont d’accord et affirment être « profondément offensés personnellement lorsque des images de Mahomet sont publiées » tandis que 20 % ne le sont pas.
 

Un sondage qui révèle que 24 % des musulmans du Royaume-Uni justifient les violences pour venger Mahomet

 
La majorité des musulmans de Grande-Bretagne, soit 68 %, affirme en revanche que les actes de violence contre ceux qui publient des images de Mahomet « ne peuvent jamais être justifiés ». 24 % d’entre eux pensent le contraire. 93 % des musulmans britanniques affirment que les musulmans devraient toujours obéir aux lois britanniques, 7 % refusent de le faire.
 

Une attaque contre Charlie Hebdo justifiée ?

 
Sur la place des musulmans en Occident, les opinions sont plus divisées. Une timide majorité des musulmans affirme que les autorités religieuses qui appellent à la violence contre l’Occident ont perdu le contact avec la plupart des musulmans, 45 % des musulmans pensent le contraire…
 

Les juifs risquent 4 fois plus d’être agressés que les musulmans à Londres

 
46 % du panel de musulmans interrogés pensent qu’il est difficile d’être musulman en Grande-Bretagne à cause des préjugés contre l’islam. En octobre dernier, nombre de journaux titraient sur une montée de l’« islamophobie », de 65 % par rapport à l’année précédente. Le directeur de l’association de lutte contre l’islamophobie « Tell Mama », Fiyaz Mughal explique : « Lorsque l’Etat islamique fait une décapitation ou qu’une menace contre la Grande-Bretagne est prononcée, il y a une envolée d’abus et de menaces proférés sur internet. C’est rapide, court et cela retombe très vite. »

Le site de la police donne les chiffres : il y a eu une augmentation de 11,3 % pour l’année 2014, avec 611 « crimes islamophobes ». En comparaison, 358 crimes antisémites ont été commis à Londres en 2014, 121 % de plus que les années précédentes selon la police.
 
Les juifs sont seulement 2 % de la population londonienne tandis que les musulmans représentent 12 % : un juif risque quatre fois plus d’être la cible d’une agression en raison de son appartenance religieuse à Londres qu’un musulman.