fbpx

La Russie entend classifier les achats publics pour protéger les sociétés étrangères des sanctions américaines

Russie classifier achats publics protéger sociétés étrangères sanctions américaines
 
Moscou vient donc d’exempter les sociétés publiques et les départements d’Etat de leur obligation de publier des données relatives à leurs contractants et sous-contractants, par un décret signé de la main de Dimitri Medvedev lundi.
 
Ce droit au secret vise selon rt.com à protéger les sociétés de nouvelles sanctions américaines envisagées pour février 2018. La mesure est temporaire et couvre les achats publics jusqu’au 1er juillet prochain. Les entreprises publiques pourront se borner à publier la méthode et le prix d’obtention des biens ou des services.
 
Les nouvelles sanctions américaines exposent aux mêmes pénalités que les entreprises russes les individus ou les sociétés qui concluraient des contrats importants avec des sociétés comme Rostec, Russian Helicopters, Sukhoi, Kalashnikov Concern et bien d’autres : saisie d’actifs, limitation de l’exportation de biens américains vers celui qui serait pris la main dans le sac, ainsi que l’interdiction d’emprunter à des banques américaines et le refus de tout visa.