fbpx

Des sénateurs au secours des églises

Grâce à la transparence imposée aux sénateurs, on a pu découvrir que certains d’entre eux se servaient de leurs réserves parlementaires pour restaurer des églises ou chapelles.
C’est notamment le cas de Christiane Hummel, sénatrice UMP qui a versé 20.000 et 4.000 euros pour la restauration de deux chapelles. Il en est de même pour Marc Daunis, sénateur PS, qui a versé 5.500 euros pour le remplacement de la porte d’une chapelle.
Pour ne pas aller contre le principe de laïcité, ces sénateurs ont versé leur « aumône » aux mairies qui ont, depuis 1905, le devoir d’assurer les travaux de rénovation des édifices religieux.