fbpx

Les sœurs de mère Teresa ferment leurs services d’adoption sous la menace de devoir confier des enfants à des célibataires ou des divorcés

soeurs mère Teresa ferment services menace adoption célibataires divorcés
 
Les Missionnaires de la charité, ordre fondé en Inde par mère Teresa, viennent de fermer leurs services d’adoption dans trente orphelinats, en raison d’un changement dans la politique d’adoption en vigueur en Inde. Les nouvelles lois indiennes donnent aux seuls services sociaux de l’Etat le droit de choisir les adoptants et ouvre la possibilité d’adopter aux célibataires et aux divorcés.
 
Une religieuse qui tient l’un de ces établissements à New Delhi a indiqué que les Missionnaires n’entendent pas se soumettre à cette loi. « Ce n’est pas un principe religieux, mais humain. Les enfants ont besoin de deux parents, d’un père et d’une mère. C’est naturel, non ? »
 
Les orphelinats des Missionnaires de la charité risquent du coup de perdre leur agrément officiel.
 
L’archevêque de Ranchi, le cardinal Toppo, a publiquement soutenu les religieuses, indiquant que la « liberté religieuse et la sacralité de la conscience » sont en jeu.