fbpx

Quand il s’agissait de ses propres enfants, Steve Jobs était « low-tech »

C’est ce que raconte Nick Bilton, journaliste au New York Times, qui eut un jour le malheur de dire au fondateur d’Apple que ses enfants devaient adorer l’iPad. « Ils ne l’ont jamais utilisé. Nous limitons la technologie que nos enfants ont le droit d’utiliser à la maison », fut la réponse cinglante. Bien d’autres fabricants d’écrans et autres Smartphones en limitent sévèrement l’accès chez eux – ils disent en connaître les dangers. Leurs enfants les traitent de « fascistes ». Mais ils ne prétendent pas prêcher l’ascétisme technologique aux masses, alors tout va bien.