fbpx

FANTASTIQUE/POLICIER The Strangers ♠


 
The Strangers est un film sud-coréen singulier. Il a été réalisé par un des maîtres du genre policier au Pays du Matin Calme, Na Hong-jin. Il aime beaucoup surprendre constamment son public en variant considérablement les thèmes, les approches, les caractères des personnages de son genre de compétence. Ici, toutefois, le policier bascule assez rapidement dans le fantastique, parfois à la limite de l’horreur. Dans un gros village de Corée du Sud, relativement isolé pour ce pays densément occupé, a lieu une série de meurtres. En même temps, sans que la relation soit absolument claire, sévit initialement une épidémie d’une maladie inconnue, combinant lésions de peau terribles et visibles, ainsi que des atteintes manifestes à la raison. Les victimes souffriraient de pensées morbides conduisant à accomplir des meurtres. C’est du moins ce que finissent par envisager les enquêteurs.
 
Cette épidémie et ces morts ne seraient-ils pas causés par les sortilèges jetés par un singulier ermite japonais vivant dans la forêt ? Il ne parle pas coréen, et sa présence paraît en soi suspecte. Les Coréens éprouvent une forte rancune contre les Japonais, du fait de plusieurs décennies d’annexion de leur pays au Japon et de colonisation (1910-1945). Un homme bizarre n’est pourtant pas pour autant un assassin en puissance, ni un spectre mauvais. Et si les spectres mauvais étaient plusieurs ? Les paysans coréens sont assez superstitieux. Les policiers locaux sont portés à partager ces croyances, tandis que leur haute hiérarchie ne veut pas en attendre parler. La famille d’un policier, dont la fille est atteinte de la fameuse maladie, décide de faire appel à l’expertise d’un chamane traditionnel coréen réputé, et donc coûteux. Si le film débute, du fait du caractère peu sérieux de certains personnages dont les policiers, quasiment comme une comédie, il devient rapidement assez sombre, et tombe dans des thèmes absolument inattendus, comme des duels entre chamanes, convoquant les uns et les autres des esprits bons ou maléfiques. Il vaut mieux pourtant éviter de convoquer les esprits maléfiques, surtout sur des soupçons ad hominem au fond léger, objectent certains.
 

The Strangers : un film long qui ne convainc pas vraiment

 
Où veut en venir le réalisateur de The Strangers ? Ce n’est vraiment pas évident. Ces Etrangers sont décrits comme des esprits-fantômes mauvais, qui trompent les hommes et leur nuisent. La compétence des chamanes pour les contrôler risque de s’avérer douteuse. Quant au prêtre catholique coréen consulté, il refuse de s’impliquer dans ce qu’il considère comme des superstitions ridicules, opinion peut-être fort raisonnable dans l’absolu. The Strangers  peut être vu à la rigueur comme une curiosité ethnologique. Mais ce film est trop bizarre, et long (plus de 2h30), pour convaincre vraiment.
 

Hector JOVIEN

 
Strangers fantastique policier film