fbpx

La taxe locale sur la publicité extérieure (TPLE) suspendue à Pont l’Abbé


 

Arnaud Potier répond à Armel Joubert des Ouches

En exclusivité pour Réinformation.tv
 
Occupation du conseil municipal, manifestations de plus de cent chefs d’entreprises dans la rue. Depuis 15 mois, ils menaient un combat soutenu contre la mairie de Pont l’Abbé en Bretagne sud. Ces 41 « petits » patrons représentants des PME du secteur de l’automobile, au loisir nautique en passant par l’ossature bois de maisons – près de 400 emplois au total -manifestaient contre la municipalité qui avait décidé de leur imposer la TLPE, la Taxe locale sur la publicité extérieure (voir notre reportage « TLPE, la taxe locale qui révolte les PME »).
 

La victoire de Pont l’Abbé

 
Arnaud Potier, président de l’association AEPB, Association des entreprises du pays bigouden, association crée spécialement pour protester contre cette taxe, a expliqué à Réinformation.tv que le maire, Thierry Mavic et son conseil municipal avait finalement décidé d’abandonner le projet de taxer les entreprises locale. Un moratoire de 4 ans a finalement été voté.
 
Selon la taille des enseignes des entreprises concernées de Pont l’Abbé, la TLPE aurait coûté à chacune entre 3.000 et plus de 10.000 euros par an. Une taxe qualifiée « d’injuste » par les patrons estimant que les charges supportées par leurs entreprises sont déjà considérables.
 

La Taxe locale sur la publicité extérieure, « l’alibi » environnement de l’Etat

 
Votée en 2008 à l’échelon national, cette taxe a pour objectif officiel de lutter contre la pollution visuelle des villes et des villages de France et de faire disparaitre peu à peu les panneaux publicitaires des entreprises, les bannières, les drapeaux qui encombrent souvent les entrées de villes. Si l’objectif affiché est louable, il s’agit en fait d’un nouvel impôt déguisé visant à faire face à l’effondrement des dotations de l’Etat depuis quelques années et d’offrir ainsi, un peu d’oxygène financier à des collectivités de plus en plus étranglées par l’Etat qui se décharge de ses missions. Il faut rappeler que ces dotations d’Etat ne cessent de diminuer depuis quelques années. François Hollande a annoncé une réduction de moitié, en 2017, des dotations d’Etat passant à seulement un milliard d’euros.
 
Arnaud Potier, le président de l’Association des entreprises du pays bigouden, a confié ses premières réactions à Réinformation.tv.
 
Contact de l’Association : contact@aepb.bzh
 
 taxe locale publicité extérieure TPLE Pont Abbé