fbpx

L’ambassadeur des Etats-Unis au Vietnam, Ted Osius, fait la promotion des droits LGBT, vraie priorité de la politique étrangère américaine

Ted Osius ambassadeur Etats-Unis Vietnam promotion LGBT priorité américaine
 
Le Vietnam communiste ne voit pas d’inconvénient à la promotion des droits LGBT : le pays a célébré la semaine dernière sa quatrième Gay Pride avec la présence remarquée et militante de l’ambassadeur des Etats-Unis au Vietnam, Ted Osius. Si le rétablissement des relations avec le Vietnam avait été une priorité pour Bill Clinton qui avait levé l’embargo sur le pays en 1994 et rétabli les relations diplomatiques un an plus tard, l’heure est venue, vingt ans plus tard, de faire « progresser » le pays communiste sur la voie des droits gays, aujourd’hui au cœur de la politique étrangère américaine.
 

Ted Osius, ambassadeur des Etats-Unis à Hanoi, en plein accord avec la priorité de la politique américaine

 
Ted Osius revendique son homosexualité. Il a « épousé » son partenaire Clayton Bond rencontré lors d’une réunion des gays et lesbiennes travaillant dans des agences liées aux Affaires étrangères (GLIFAA), institution qu’il a lui-même fondée, et il est en poste à Hanoï avec son « mari ». Celui-ci l’accompagne dans les réceptions officielles et le couple vit avec deux enfants récemment adoptés. Ils sont devenus des figures de la communauté gay vietnamienne où les LGBT cherchent aujourd’hui à se faire accepter socialement alors que l’homosexualité consensuelle a déjà été légalisée par les autorités communistes.
 
Lors de la récente Gay Pride dans la capitale vietnamienne, Osius a participé à une parade à vélo, sous une pluie battante, en compagnie de plus de 300 cyclistes LGBT.
 

La promotion des droits LGBT, au Vietnam comme ailleurs

 
Ce faisant Osius et son partenaire sont en plein accord avec la politique américaine de promotion LGBT. Ils ont été honorés en tant que « couple » par le Département d’Etat dans le bulletin officiel du ministère. La Gay Pride vietnamienne s’est ouverte cette année par une conférence sur la décision de la Cour suprême américaine de légaliser le « mariage » des couples de même sexe dans l’ensemble des Etats de l’Union.
 
Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, était en visite à Hanoï le 7 août pour marquer le 20e anniversaire de la « normalisation » des relations entre les deux pays. Osius et Clayton en ont profité pour renouveler leur « vœux matrimoniaux » entre les mains de Ruth Bader Ginsberg, juge de la Cour suprême qui accompagnait Kerry pour ce voyage hautement symbolique.
 

Anne Dolhein