fbpx

DRAME HISTORIQUE
Le Temps des Rêves ♠


 
Le Temps des Rêves, qui est une traduction correcte de l’original allemand Als wir träuemten, entend rendre hommage à une certaine adolescence « résistante » au système politique communiste oppresseur de la RDA – République Démocratique Allemande –, dans les années 1980. Présenté ainsi, le film éveille quelque curiosité bienveillante. Rappelons pour les plus jeunes que la RDA a disparu à l’hiver 1989-1990, entre la chute du Mur de Berlin et la réunification allemande qui a suivi.
 
La qualité principale du film réside dans la reconstitution de la société de cette RDA finissante. Elle apparaît encore solide, durant l’enfance des personnages, au début des années 1980. Elle se décompose visiblement lors de l’adolescence des héros du film quelques années plus tard. Leurs enseignants, à la pointe de l’idéologie marxiste-léniniste au début, finissent par avouer mezza-voce ne plus y croire. Le matérialisme de RDA a été visiblement complètement supplanté par celui de la voisine et concurrente RFA.
 

Le Temps des Rêves

 
Le problème majeur du Temps des Rêves réside dans la forme prise par cette prétendue résistance : ces jeunes gens se livrent à des actes de purs et simples vandalisme. Au vandalisme s’ajoutent le vol, l’alcoolisme, la consommation de drogues et, pour certains, le trafic de substances illicites. Leurs rêves, dont une boîte de nuit clandestine, finiront mal. L’approche de la sexualité est tout autant consumériste, ce qui comprend aussi des scènes fort impudiques. La jeune fille « libérée » de la bande est tombée dans une forme de prostitution. Toute l’intelligentsia des critiques de cinéma de gauche a donc crié au chef d’œuvre. Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi.
 

Le temps des rêves : rendre sympathique de police de RDA ?

 
La police de RDA, qui a arrêté ces vandales, a défendu effectivement en l’occurrence les malheureux citoyens, qui avaient épargné durant des années et des années pour acheter des voitures, détruites. Bref, rendre de ce fait la police, voire la justice de RDA, le temps d’un film, sympathiques, c’est tout de même un comble ! Aussi Le Temps des Rêves n’est-il pas convaincant du tout.
 

Hector Jovien

 
Temps Rêves drame historique film