fbpx

« Touche pas à mon église ! »

Touche pas à mon église
 
Dans les colonnes de notre confrère Valeurs Actuelles, un certains nombres de personnalités, dont Nicolas Sarkozy et Eric Zemmour, ont signé l’appel de Denis Tillinac contre la transformation des églises désaffectées en mosquée : « Touche pas à mon église ! »
 
Les signataires entendent ainsi répondre à la polémique déclenchée par les propos, le mois dernier, du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, qui était encore, à ce moment-là, président du Conseil français du culte musulman, évoquant l’idée de transformer les églises inutilisées en mosquées.
 
Cosigné notamment, outre Nicolas Sarkozy et Eric Zemmour, par Alain Finkelkraut, Élisabeth Lévy, Jeannette Bougrab ou Philippe de Villiers, ce texte souligne que la perspective de transformer les églises en mosquées « offense gravement les catholiques », et « a provoqué chez les Français une émotion susceptible de favoriser les pires amalgames en ces temps où le terrorisme islamiste ensanglante la planète et commet des crimes en plein Paris ».
 

« Touche pas à mon église ! »

 
A côté de cet appel, Valeurs Actuelles publie les tribunes de Valéry Giscard d’Estaing et Edouard Balladur qui, bien que ne faisant pas partie des signataires, entendent défendre patrimoine et traditions. « Les églises catholiques françaises font partie du patrimoine historique de la population française depuis une dizaine de siècles », écrit l’ancien chef de l’Etat. Quant à Edouard Balladur, il souhaite « préserver les traditions qui constituent pour une large part l’image et la culture de notre nation ».
 
Troisième élément du dossier, un sondage Ifop selon lequel 67 % des Français refusent, effectivement, et même chez ceux qui ne sont pas catholique, ou pas pratiquant, que l’on touche à nos églises.
 

Pour les musulmans, le sujet serait clos…

 
Une réaction importante qui justifie sans doute qu’Anouar Kbibech, successeur de Dalil Boubakeur à la tête du Conseil français du culte musulman, et, par ailleurs, ingénieur en télécommunications chez SFR, affirme aujourd’hui que « le sujet est clos ».
 
Et de déclarer : « J’insiste sur le fait que les musulmans en France sont respectueux des traditions judéo-chrétiennes du pays et des lieux de culte chrétiens et juifs. Ils souhaitent pratiquer leur culte décemment mais ils n’ont aucune volonté ou prétention de transformer d’autres lieux de culte. »
 
Jusques à quand s’interroge sainte Sophie ?
 

François le Luc