fbpx

L’Union européenne aura bien son corps de gardes-frontières

corps européen de gardes-frontières
 
« Le Parlement européen a approuvé mercredi la création d’un corps de 1.500 garde-frontières et garde-côtes européens mobilisable rapidement pour aider un pays confronté à une pression migratoire exceptionnelle. Membre de l’espace Schengen, la Suisse y participera », rapporte l’agence de presse helvétique ATS. Le corps de garde sera constitué dans de brefs délais par les Etats membres en cas de besoin, et il pourra intervenir, même si l’Etat concerné par une crise migratoire ne le sollicite pas, sur décision du Conseil européen (à ne pas confondre avec le Conseil de l’Europe) constitué des responsables politiques des pays. En cas de refus, les autres pays pourraient réintroduire provisoirement des contrôles aux frontières intérieures de l’espace Schengen.