fbpx

DRAME (ENFANTS) Ma vie de Courgette ♥


 
Ma vie de Courgette est un film d’animation français, reposant sur une technique mixte relevant surtout des marionnettes. Elle possède en elle-même une forme de charme indiscutable. Elle convient particulièrement au jeune public, auquel s’adresse avant tout ce film. Courgette est le surnom bizarre du jeune Icare. C’est un garçon de 9 ans, rêveur, solitaire, amateur de cerfs-volants. Il vit au dernier étage d’une maison citadine, dans une chambre avec lucarne, en compagnie de sa mère. Il aime sa mère, et celle-ci doit au fond d’elle-même l’aimer aussi, mais elle est très perturbée par son alcoolisme chronique, et se montre facilement violente. Voulant échapper à des coups de cette mère indigne, Courgette provoque un accident mortel pour celle-ci. Ce matricide involontaire l’accable, même s’il met du fait du choc psychologique un peu de temps à comprendre ce qu’il a fait. Comme son père a disparu depuis très longtemps, Courgette est donc placé dans un orphelinat, à la campagne.
 
L’essentiel des aventures de Courgette se déroule dans ce cadre. Il y rencontre d’autres enfants, eux aussi victimes de parents au mieux irresponsables, parfois criminels. Il est confronté assez vite à la violence de celui qui se veut le chef de bande des orphelins. Il lui résiste à sa façon. Le personnel de l’orphelinat se montre particulièrement dévoué. Les situations violentes et dramatiques, qui existent hélas dans notre société, sont revues à travers le prisme voulu naïf de l’enfance. De ce fait, le jeune public attendu peut voir sans être choqué Ma vie de Courgette, et c’est très bien.
 

Courgette peut faire passer un bon moment

 
Mais nous trouvons que cette approche candide n’est pas forcément crédible, surtout pour des enfants de 9-10 ans et non plus 4-5 ans. Quelques réflexions relevant du politiquement correct à la mode d’aujourd’hui, ou bien des gros mots des enfants – et quel exemple pour le jeune public précisément ! – nous ont paru aussi en soi parfaitement inutiles. L’histoire, où personne n’est vraiment méchant, à une petite exception près peut-être, s’avère fort lisse, ce qui émousse l’intérêt dramatique. Les enfants étudient, s’amusent, partent en classe de neige…Tout ceci comprend une forme de charme lié à l’enfance, mais s’avère quelque peu superficiel.
 
Il n’en reste pas moins que certains personnages, vraiment bons sans être totalement invraisemblables, tel le policier qui se propose d’adopter Courgette et son amie orpheline, peuvent émouvoir les cœurs sensibles, juvéniles ou non. C’est peu de choses, et c’est beaucoup. Aussi, malgré ses nombreuses faiblesses, Ma vie de Courgette peut nonobstant faire passer un bon moment au spectateur de bonne volonté, juvénile ou non.
 

Hector JOVIEN

 
vie Courgette drame enfants animation film