fbpx

CONTE
I wish : faites un vœu ♥

 
I wish : faites un vœu est un conte américain d’aujourd’hui, très influencé par la culture chinoise. Une adolescente se voit offrir par son père, chiffonnier, qui a récupéré dans les conditions que l’on devine aisément, une boîte à souhaits chinoise, belle selon son goût à lui. La lycéenne apprend le chinois au lycée, ce qui aurait semblé extravagant il y a vingt ans mais ne l’est plus du tout aujourd’hui. Ainsi peut-elle lire les titres et le mode d’emploi. Par contre les avertissements, en caractères chinois anciens et spéciaux, lui échappent. Or il faut toujours lire les mises en garde ! Un génie chinois promet d’exaucer sept souhaits, mais il y aura de douloureuses contreparties est-il indiqué. Elle le comprendra trop tard, une fois rencontrée une sinologue plus compétente que son professeur de chinois du lycée, dépassée par cette question spécifique – ce qui est crédible.
 
I wish : faites un vœu appartient à la catégorie des films pour adolescents soit, selon nous, les pires…Ils n’ont pas l’intelligence minimale requise pour les films pour adultes, et n’ont plus du tout le charme de l’enfance. Au moins échappe-t-on ici aux plaisanteries douteuses à caractère sexuel, sauf distraction de notre part. L’humour n’est certes pas toujours très fin. Pourtant, dans la catégorie donc la plus limitée, ce film est relativement réussi.
 

I wish : faites un vœu, un conte réussi qui en dit beaucoup sur l’âme humaine

 
Que souhaiterait une adolescente détenant une machine à exaucer les souhaits ? Un logement décent pour tous, que chacun mange à sa faim, la guérison de malades sinon dans le monde du moins dans sa ville ou son quartier ? Pas du tout ! Une jeune fille, pourtant pas fondamentalement méchante, souhaite 1° une vilaine maladie défigurant la plus belle fille du lycée – dont elle est évidemment jalouse – ; 2° la richesse ; 3° un autre métier que chiffonnier pour son père, évidemment aperçu par tous ses condisciples fouillant les poubelles du quartier – « qu’il cesse d’être embarrassant ! » – ; 4° que le plus beau garçon du lycée soit très amoureux d’elle, etc….
 
Nous ne dévoilerons pas tout ici, mais comme dans tout conte réussi, I wish : faites un vœu en dit beaucoup sur l’âme humaine, et c’est peu flatteur. Précisons qu’il ne s’agit pas d’un film d’horreur : le mauvais génie chinois n’est jamais visible. Les morts qui ponctuent le film, trop nombreuses pour être des coïncidences, sont en apparence toutes accidentelles. Au-delà de la réflexion sur l’âme humaine, le film ne peut qu’inciter à fuir toutes formes de pratiques magiques, excellent avertissement.
 

Hector JOVIEN

 
Wish faites voeu conte film