fbpx

La Banque centrale de Russie et Vladimir Poutine se mobilisent contre le bitcoin

Banque centrale Russie Vladimir Poutine bitcoin
 
Mardi, le président russe a dénoncé à Sotchi les risques relatifs à la monnaie cryptée, affirmant qu’elle est utilisée par des criminels et dans le cadre du blanchiment d’argent, de l’évasion fiscale et des actions terroristes.
 
En même temps, à Moscou, le premier gouverneur délégué de la Banque centrale, Sergei Shvetsov a annoncé que les investisseurs doivent obtenir une protection face aux monnaies « douteuses ». « Nous ne pouvons pas donner un accès direct et facile à des instruments aussi douteux », a-t-il déclaré, affirmant que le bitcoin, monnaie à haut risque selon lui, fait penser aux systèmes pyramidaux visant à dégager des gains importants sur des périodes courtes.
 
Pour autant, il ne semble pas que la Russie soit sur le point d’interdire le bitcoin ou tout autre monnaie virtuelle, comme l’envisage la Chine, le ministre des Finances russe Anton Siluanov ayant déclaré le mois dernier : « Cela ne rime à rien de les bannir, il faut les réguler. » Par exemple, en limitant l’accès à ce marché.
 
Toutes ces déclarations s’inscrivent dans la campagne mondiale des organisations globalisme visant à renforcer le contrôle fiscal.