fbpx

En Chine, le pouvoir communiste veut obliger les chrétiens à remplacer les images de Jésus par des portraits du président Xi Jinping

Chine chrétiens portraits Jésus Xi Jinping
 
Dans la province chinoise du Jiangxi, les autorités ont décidé de forcer les chrétiens « ignorants » à adorer l’Etat et le Parti plutôt que Dieu. Pour les convertir du christianisme au communisme, on leur refuse des aides sociales s’ils ne remplacent pas leurs images de Jésus par des portraits du président et secrétaire général du Parti communiste Xi Jinping. Le christianisme est en pleine expansion en Chine, et le régime communiste chinois y voit une menace pour le culte de la personnalité qu’il est en train de développer autour de la personne de Xi Jinping.
 

Xi Jinping veut remplacer Jésus-Christ au centre des demeures chrétiennes de Chine

 
L’argument des aides sociales est particulièrement puissant dans cette province du Jiangxi qui est particulièrement pauvre, puisque 11 % de son million d’habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté. C’est aussi une région plus christianisée que la moyenne, avec 10 % de chrétiens. Comme à l’époque de Mao, c’est donc le portrait du chef du Parti communiste que les autorités veulent voir à la place des croix, des images religieuses et des bibles au centre des demeures. Sous Xi Jinping, le PCC s’est fixé comme objectif d’éradiquer la pauvreté d’ici à 2020, et il semble donc qu’il souhaite utiliser ce programme pour renforcer son emprise totalitaire sur la société. Or selon certaines estimations, les chrétiens seraient plus nombreux en Chine que les 90 millions de membres du Parti.
 

Pas d’aides sociales pour les chrétiens démunis qui refuseront d’accrocher le portrait du Xi Jinping à la place de la croix

 
Le China Morning Post affirme tenir des réseaux sociaux et aussi de conversations avec des villageois et des fonctionnaires locaux ses informations sur la politique d’incitation à remplacer les images chrétiennes par des portraits de Xi Jinping. Selon le journal, environ 600 villageois de la commune de Huangjinbu auraient déjà accepté de se débarrasser de leurs images chrétiennes pour pouvoir obtenir de l’aide. D’après le responsable de la lutte contre la pauvreté de Huangjinbu, cité par le China Morning Post, cette campagne durerait déjà depuis le mois de mars. « De nombreux ménages pauvres ont plongé dans la pauvreté à cause d’une maladie dans la famille », a-t-il expliqué, « certains ont décidé de croire en Jésus pour guérir de leur maladie. Nous avons essayé de leur dire que tomber malade est un phénomène physique et que ceux qui peuvent vraiment les aider, ce sont le Parti communiste et le Secrétaire général Xi [Jinping] ».
 
A Huangjinbu, il y a environ 5 ou 6.000 familles chrétiennes, ce qui représente à peu près le tiers des habitants. Selon le fonctionnaire communiste, plus de 1.000 portraits de Xi Jinping ont été distribués et ils sont tous accrochés aux murs des demeures concernées. Il précise toutefois qu’on ne demande aux habitants de retirer les symboles chrétiens que dans la pièce centrale de leur habitation, où doit se trouver un portrait de Xi Jinping pour qu’ils aient devant les yeux un rappel de la bienveillance du Parti à leur égard.
 
Dans la même province du Jiangxi, des croix ont aussi été retirées des églises cette année. Ce mouvement s’inscrit dans une politique nationale de lutte contre la propagation du christianisme et de « sinisation » des religions afin de les adapter à l’idéologie communiste.
 

Olivier Bault