fbpx

“My Activity” en dit long sur l’information que Google possède sur ses utilisateurs

Google Activity information
 
La nouvelle page de Google, My Activity, indique toute l’information que Google rassemble sur ses utilisateurs lorsqu’ils naviguent sur le net, c’est-à-dire énormément de choses. Autrement dit, la liste des sites web sur lesquels on se rend, et tout ce qu’on a pu faire avec son téléphone.
 
Google met depuis longtemps à disposition de ses utilisateurs le type d’information générée lorsque les gens utilisent ses produits, y compris laisser des gens écouter des enregistrements qu’il a fait automatiquement de ses utilisateurs. Mais la nouvelle page les rassemble d’une manière plus accessible ce qui permet encore mieux d’en percevoir le caractère inquiétant.
 

“My Activity” de Google utilise l’information recueillie lors de chaque recherche ou passage sur Youtube…

 
La page montre un plein catalogue de pages visitées, de recherches et d’autres activités regroupées par périodes. Elle permet aussi aux internautes de regarder les mêmes données à travers des filtres, en fonction de dates spécifiques et de produits spécifiques comme Google Search, Youtube, Chrome et Android.
 
Lorsque les utilisateurs ouvrent la page My Activity pour la première fois, des pop-ups expliquent pourquoi elle a été lancée et pourquoi Google recueille autant d’informations. On peut utiliser le site pour « redécouvrir les choses que l’on a cherchées, visitées et regardées » par les services de Google et aider à « effacer des données spécifiques ou des sujets entiers ».
 
En pistant les gens sur internet, Google peut adapter ses publicités, mais les internautes peuvent utiliser le même site pour quitter cette « traque » complètement – à supposer que ce soit possible, ou effacer simplement une information dont ils ne souhaitent pas qu’elle soit utilisée pour de la publicité.
 

Les utilisateurs de Google sont traqués qu’ils le veuillent ou non

 
Jusqu’à présent, l’utilisateur de Google recevait des publicités ciblées par le biais des cookies. Aujourd’hui – et c’est ce qui change – Google l’incite à faire lui-même la démarche d’accepter ces publicités « volontairement ». Soit il choisit de recevoir des publicités en fonction de son profil d’utilisateur d’internet, soit il reçoit des publicités non ciblées. Mais la pub, on n’y échappe pas !
 
Il reste tout de même la possibilité de choisir, via une extension de Google Chrome, de refuser de façon permanente ce choix proposé sur My Activity, mais Google a prévu d’encourager ses utilisateurs à opter pour le système d’information qu’il préconise en y adjoignant des outils avantageux comme par exemple la possibilité de faire « taire » certaines publicités. Et au fond, d’améliorer le service proposé à ses bailleurs de fonds qui s’assurent de mieux toucher des clients potentiels en ciblant leurs centres d’intérêt.
 
Quant à l’information recueillie par Google, elle existera avec ou sans My Activity.
 

Patrick Neuville