Un sondage force l’immigrationniste Trevor Phillips à l’aveu : les musulmans ne s’intégreront jamais !

Musulmans intégreront jamais Sondage Trevor Phillips Immigrationniste Aveu

Bradford au Royaume-Uni.


 
Trevor Philipps était l’immigrationiste le plus extrême d’Angleterre, il avait popularisé le mot « islamophobie ». Aujourd’hui, un sondage paru dans Channel 4 le force à l’aveu : les musulmans ne s’intégreront jamais en Grande Bretagne. Il le reconnaît : « J’avais tout faux ».
 
C’était le patron de l’EHRC (Equalities and Human Rights Commission, la commission britannique pour l’égalité et les droits de l’homme). A ce poste, cet immigrationniste libéral et bien intentionné menait des campagnes d’opinion. En 1997 en particulier, Trevor Phillips avait lancé le slogan : l’islamophobie, un défi pour nous tous. « Je croyais que les musulmans, comme d’autres communautés, s’intègreraient peu à peu et se mélangeraient. J’avais tort. Ils ne feront jamais de bons britanniques. Partout où ils s’installent, ils forment une nation dans la nation. »
 

Un aveu extraordinaire

 
Voilà un aveu extraordinaire de franchise et de clarté, très inhabituel parmi les élites au pouvoir. Ce qui motive cet aveu est un sondage de l’institut ICM paru dans un documentaire passé sur Channel 4, dont le sujet est : ce que pensent vraiment les musulmans installés en Grande Bretagne. En voici quelques extraits significatifs qui se passent de tout commentaire. Selon le sondage, un musulman sur cinq n’entre jamais dans une maison qui n’est pas tenue par des musulmans. 39 % des musulmans, hommes et femmes confondus, pensent qu’une femme doit toujours obéissance à son époux. 31 % estiment que c’est un droit pour un homme d’avoir plusieurs épouses. 23 % préconisent que la Charia, la loi musulmane, remplace la loi civile, et 52 % voudraient pénaliser l’homosexualité.
 

Selon Trevor Phillips, un sondage inattaquable montre que les musulmans ne s’intègreront jamais

 

ICM est un institut réputé sérieux et les méthodes utilisées par le sondage ne sortent pas des protocoles habituels. D’ailleurs, ses résultats corroborent ceux d’autres études menées aux États-Unis, dont l’une montre, par exemple, que 46 % des musulmans habitant des États-Unis souhaitent des sanctions légales contre le blasphème, 12 % recommandant la peine… de mort ! Et 58 %, une majorité très nette, demandent l’abrogation de l’Amendement n° 1 qui garantit la liberté d’expression et notamment la critique de l’islam.
 

Trevor Phillips revient de son rêve immigrationniste

 
Toutes ces données, aussi claires qu’irréfutables, conduisent Trevor Philipps à son aveu désabusé : « J’avais tort sur toute la ligne. Les musulmans ne s’intégreront pas. Il y a une rupture entre eux et leurs compatriotes britanniques. » Pour cet immigrationniste revenu de son rêve, les musulmans ont leur propre géographie, leurs valeurs, leur avenir séparé, parce que, seuls parmi les autres immigrés, ils apportent avec eux un système tout fait de société et de gouvernement, la charia.
 

La dialectique du choc des civilisations

 
Loin de continuer sa guerre contre « l’islamophobie » supposée de ses compatriotes et des Occidentaux en général, Trevor Philipps recommande au contraire maintenant de prendre la maîtrise des moyens de propagande de l’islam, notamment les mosquées et les imams. On ne saurait trop louer la netteté de son aveu, mais on ne doit pas oublier de noter qu’après avoir fait le jeu du mondialisme humaniste par la propagande immigrationniste, il entre maintenant dans la dialectique du choc des civilisations. Celle-ci fait reposer la notion d’appartenance sur des critère idéologiques, et non nationaux : les musulmans représentent un danger pour Trevor Phillips non parce qu’ils sont étrangers à l’Europe, mais parce qu’ils n’ont pas les bonnes opinions sur l’homosexualité, l’éducation, la liberté d’expression, le rôle de la femme et celui de l’homme. Les musulmans doivent être rejetés parce que les droits de l’homme musulmans diffèrent des droits de l’homme humanistes. Ce qui revient à dire que la tardive lucidité de Trevor Phillips permet d’instrumentaliser les musulmans au profit de l’humanisme mondial : les musulmans ne s’intégreront jamais à la planète globalisée sous le sceptre de l’humanisme anglo-saxon, cela invite les peuples d’Europe à s’y intégrer d’autant plus vite.
 

Pauline Mille