fbpx

Abstinence et vie séparée bénéfiques avant le mariage

Abstinence cohabitation avant mariage
 
Une nouvelle étude menée par le National Marriage Project’s Galena K. Rhoads and Scott M. Stanley sur 418 couples non mariés au début de l’enquête confirme que l’abstinence, l’absence de cohabitation avant le mariage, le sens de la vie en communauté et de la responsabilité permettent une meilleure qualité de vie maritale.
Cette étude renforce plusieurs autres qui l’avaient précédé : en 2009, une étude du Journal de la Psychologie de la Famille avait révélé que vivre ensemble avant de se marier augmentait les risques de divorce, tandis qu’une étude menée en 2012 par un professeur de l’Université du Texas avait affirmé qu’attendre au moins ses 20 ans pour avoir des relations sexuelles conduisait plus facilement au mariage et à une meilleure qualité de vie de couple.