fbpx

L’activisme anti-police a mené à une augmentation du nombre de meurtres dans les villes démocrates

L’augmentation du nombre de meurtres dans les villes dirigées par les démocrates aux Etats-Unis est l’une des conséquences des tensions entre la police et les noirs-américains, largement alimentées par les médias libéraux et les activistes politiques démocrates du groupe « Black Lives Matter ».
 
Ce dernier n’a cessé d’utiliser les médias et les réseaux sociaux pour monter la population – et particulièrement la population noire – contre la police en instrumentalisant la mort de plusieurs Noirs tués par des policiers blancs souvent mis hors de cause au terme de procès.