fbpx

Un américain sur cinq ne parle pas anglais à la maison

americain sur cinq anglais maison
 
Le centre américain des études sur l’immigration vient de révéler dans une nouvelle étude que près de 62 millions habitants des Etats-Unis parlaient désormais une autre langue que l’anglais à la maison, soit une personne sur cinq.
 
L’étude, faite à partir de données du bureau de recensement américain, affirme également que 44% de ces gens qui ne parlent pas anglais à la maison, soit environ 27,2 millions, sont nés aux Etats-Unis.
 
Le directeur des recherches du centre en question, Steven Camarota, co-auteur du rapport, a déclaré que ces chiffres révélaient l’incapacité du système américain à assimiler correctement les immigrés, et que ces échecs d’assimilation posaient de nombreux problèmes sociaux-culturels pour l’avenir de ces générations. Sans compter l’avenir du pays et de son unité.
 
Le rapport précise que sept langues autres que l’anglais sont chacune parlées par plus d’un million de personne à la maison, avec l’espagnol en tête pour plus de 38,4 millions de personnes.
 
Samedi dernier, un débat entre un candidat républicain et un autre démocrate a d’ailleurs été conduit entièrement en espagnol, dans une ville californienne…
 
C’est évidemment l’avenir de la nation qui est en danger puisqu’elle perd irrémédiablement son unité, mais il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle pour le mondialisme…