fbpx

La plupart des Américains s’inquiètent peu du réchauffement climatique

Américains s'inquiètent réchauffement climatique

Le président américain Barack Obama observe le Bear Glacier depuis un bateau, dans le parc national de Keina Fjords, en Alaska (Etats-Unis), le 1er septembre 2015.


 
Ils croient majoritairement au changement climatique (2 sur 3) mais malgré le matraquage scolaire et médiatique, cela ne les soucie guère. La plupart est prête pourtant à dire que l’homme est au moins partiellement « responsable » du réchauffement. Moins de 25 % sont très inquiets, un tiers sont modérément inquiets et le groupe le plus important, soit 38 % ne sont pas inquiets.
 
Malgré « la prédication morale » du pape François, seuls 36 % y voient une affaire morale.
 
Des environnementalistes se lamentent de ce que s’il n’y avait que des Américains qui puissent s’en occuper, personne n’aurait la volonté de régler le « problème ».
 
Voilà en tout cas la preuve que les médias ne peuvent pas tout, alors que la « tiédeur » des Américains ne cesse de progresser. Ou dirons-nous qu’ils savent garder la tête froide ?