fbpx

Angela Merkel réagit aux agressions sexuelles de masse à Cologne dans la nuit du Nouvel An

«  Indignation » face aux actes de violence insupportables et aux agressions sexuelles commises par des immigrants d’origine arabe ou nord-africaine dans la nuit du 1er janvier : Angela Merkel se devait de parler. Environ 90 plaintes ont été déposées au commissariat de police de la ville qui s’attend à en recevoir d’autres. Les agresseurs, des hommes âgés de 18 à 35 ans, s’étaient rassemblés sur le parvis de la gare de Cologne à l’occasion du passage à la nouvelle année. Pour le maire de Cologne, Henriette Reker, il est impératif de ne pas faire d’amalgame, alors que Thomas de Mazière appelle à éviter toute « instrumentalisation ». Mme Reker a provoqué la réaction désabusée de nombreux internautes allemands en suggérant que les femmes devraient se maintenir à longueur de bras d’agresseurs potentiels.