fbpx

L’armée russe annonce avoir bombardé la région de Palmyre

Il y a quelques jours, une journaliste de Russia Today avait déjà pu visiter le site historique détruit par l’Etat islamique en profitant d’une avancée de l’Armée syrienne. Les frappes russes ont visé et, selon le ministère de la Défense russe, détruit les batteries antiaériennes de l’Etat islamique à l’ouest de la cité antique. Les 131 sorties effectuées par l’armée russe, dimanche et lundi, ont visé des cibles dans les provinces de Hama, Homs, Lattaquié, Alep et Raqa, et dans la région de Damas, visant par exemple des camps d’entraînement de djihadistes venus de l’étranger, selon la Russie.