fbpx

60 arrestations lors de la Saint Nicolas aux Pays-Bas

arrestations Saint Nicolas Pays-Bas
 
La police néerlandaise a interpellé samedi 60 partisans et opposants de Zwarte Piet au cours du défilé annuel marquant l’arrivée de Saint-Nicolas et de ses compagnons, ont annoncé les autorités. Des incidents ont éclaté entre opposants et personnes favorables au Père Fouettard, appelé en néerlandais “Zwarte Piet” (Pierre le Noir), un personnage qui suscite la controverse depuis quelque temps aux Pays-Bas…
 
L’évêque turc Saint Nicolas, fêté dans ce pays comme en Belgique, en Allemagne et dans l’est de la France est représenté avec une longue barbe blanche, sa mitre et son manteau rouge tandis que le  « Zwarte Piet » noir est considéré comme un blagueur inoffensif qui apporte de la gaieté à la fête. Mais ses détracteurs antiracistes le voient comme un symbole raciste et dénoncent un retour à l’époque des colonies néerlandaises.
Le débat, qui anime chaque année les Pays-Bas depuis les années 60 prend une nouvelle tournure depuis l’annonce de l’ouverture d’une enquête de l’ONU le mois dernier…
 

L’ONU demande aux Pays-Bas de supprimer la Saint-Nicolas

 
La présidente du Comité du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme chargé de l’enquête a suggéré mardi dernier d’abandonner la fête de Saint-Nicolas pour ne garder que la fête de Noël. « Qu’il y a t-il de mauvais à avoir un seul Père Noël, pourquoi devez-vous en avoir deux ? », avait-t-elle déclaré à la télévision néerlandaise, oubliant au passage que Noël n’est pas d’abord la fête du Père Noël…