fbpx

Exposition/ART GRAPHIQUE
L’Art du pastel de Degas à Redon ♥♥♥


 
L’art du pastel de Degas à Redon est la grande exposition temporaire proposée actuellement par le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, sis dans le Petit Palais. Le titre est un peu trompeur : l’exposition ne propose certes que des œuvres utilisant la technique du pastel, mais elle ne se limite pas aux travaux de Degas et Redon ou à la période 1870-1910 pour s’étendre beaucoup plus largement dans le temps du milieu du dix-huitième siècle aux années 1960… L’exposition montre cependant, et c’est heureux, très peu d’œuvres postérieures aux années 1920 ; significativement, celles présentées sont des gribouillages colorés d’un intérêt douteux.
 
La technique du pastel ne relève pas de la peinture. Dans une certaine mesure, elle la concurrence : ces crayons de couleur permettent de réaliser très rapidement une œuvre sur papier, et ainsi par exemple de réaliser par beau temps en extérieur des portraits en quelques dizaines de minutes, chose absolument impossible en peinture. L’inconvénient majeur du pastel, outre des effets plus limités qu’en peinture, réside dans sa grande fragilité : les œuvres souffrent considérablement de l’exposition à la lumière, de l’humidité et des manipulations ; les grains tendent à s’envoler ; les détériorations du papier ont aussi des effets particulièrement dommageables. Les pastels sont donc très fragiles, et il est bien difficile de les conserver sur plusieurs décennies, a fortiori plusieurs siècles. Souvent, des études au pastel ont servi aussi de travaux préliminaires à des grandes peintures ; signalons que certaines ded études anatomiques exposées ne devraient pas être vues par de jeunes enfants. Les très délicates techniques de restauration sont d’ailleurs présentées dans cette exposition. Un de ses intérêts majeur est donc de faire le point sur la technique du pastel.
 
L’autre grand intérêt de l’exposition réside dans la beauté de bien des œuvres exposés. On ne peut manquer l’Autoportrait de Maurice Quentin de la Tour, le premier grand maître de cette technique au milieu du dix-huitième siècle. Quelque peu passé de mode de 1800 à 1860, le pastel renaît vraiment, et avec quel éclat, avec les impressionnistes : davantage que les œuvres de Degas, nous recommanderons particulièrement Dans le parc (1874) de Berthe Morisot, belle et touchante scène de repos d’une mère et ses fillettes dans une prairie. Un des derniers grands maîtres du pastel est effectivement Odilon Redon, au style si personnel qui le rend immédiatement reconnaissable : le pastel renforce particulièrement la puissance d’évocation de ses méditations, tantôt séduisantes, comme son Christ au silence (ca 1900), tantôt bizarres mais toujours originales. Le pastel s’adapte aussi particulièrement aux tableaux oniriques d’Alphonse Osbert ou de Ker-Xavier Roussel. L’art du pastel de Degas à Redon est donc une exposition à voir.
 

Hector JOVIEN

 
Art Pastel Degas Redon Art Graphique Exposition
 
* Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h15 et évacuation des salles à partir de 17h45)
 
* Nocturne le vendredi jusqu’à 21h (uniquement pour les expositions temporaires – fermeture des caisses à 20h15 et évacuation des salles à partir de 20h45)