fbpx

Pays-Bas : le parti anti-islam en tête dans un sondage après les attentats à Paris

attentats islam sondage Pays-Bas PVV
 
Un sondage publié ces dernier jours aux Pays-Bas, juste après les attentats islamistes qui ont fait 17 morts la semaine dernière à Paris, affirme que le Parti pour la Liberté (PVV), très anti-islam, de Geert Wilders serait le premier parti du pays si des élections étaient organisées ces jours-ci.
 

L’Occident « en guerre » contre l’islam

 
A la suite de ces attaques, le président du PVV a déclaré que l’Occident était « en guerre » contre l’islam, mettant en garde ses électeurs lors d’une interview accordée au journal Het Parool : « Si nous ne faisons rien, cela va arriver chez nous. »
 
Le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, a vivement critiqué les propos de Geert Wilders avant de se rendre à la manifestation organisée hier à Paris, répondant qu’il n’utiliserait « jamais le mot guerre ». « Nous sommes en lutte contre des extrémistes qui utilisent la religion comme une excuse pour mener leurs attaques », a-t-il déclaré.
 

Sondage suite aux attentats : deux fois plus de députés PVV aux Pays-Bas qu’en 2012

 
Le sondage affirme que le PVV obtiendrait 31 des 150 sièges du parlement néerlandais si les élections se tenaient aujourd’hui, soit deux fois plus que lors des dernières élections de 2012. Tandis que les libéraux et travaillistes actuellement au pouvoir n’obtiendraient que 28 députés, contre 79 actuellement.