fbpx

Bill Gates a rencontré le Premier ministre chinois Li Keqiang pour parler du climat. Et surtout du nucléaire…

Ce n’est pas la première fois que le patron de Microsoft a discuté avec Li Keqiang : ils s’étaient déjà vus lors des JO de Pekin en 2008. Bill Gates a profité de cette nouvelle occasion pour féliciter la Chine (25 % des émissions carbone mondiales) de ses efforts pour lutter contre le « changement climatique » et pour développer de nouvelles industries énergétiques. Ensemble.
 
Li a répondu sur le même ton, annonçant que la Chine est disposée à coopérer avec les autres pays pour développer des énergies propres – et notamment avec les Etats-Unis, les échanges technologiques étant visés au premier chef.
 
La rencontre a eu lieu dans le cadre de l’inauguration du premier Institut philanthropique global chinois, sans que la presse chinoise soit en mesure de dire quels sont les objectifs et les actions projetées par l’Institut.
 
On sait en revanche qu’à l’occasion de la visite de Xi Jinping à Seattle, début octobre, la compagnie nucléaire de Bill Gates, Terra Power, a signé un accord avec la China National Nuclear Corporation.
 
Au temps pour ceux qui pensaient que le nucléaire était une énergie à proscrire au même titre que le charbon ou les énergies fossiles… ça dépend où !