fbpx

La Chine a doublé ses ventes d’armes en cinq ans

Chine double ventes armes

Exercice militaire en Chine.


 
L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) vient d’annoncer dans un nouveau rapport que si les investissements chinois dans l’armement sont toujours à la hausse, elle en importe de moins en moins, tandis que ses ventes d’armes n’ont cessé de croître encore plus vite, doublant ou presque en cinq ans.
 
Les importations d’armes par la Chine ont chuté de 25 % entre 2011 et 2015 par rapport aux cinq années précédentes. Les exportations ont progressé de 88 % sur la même période : en chiffres annuels, l’année 2015 aura marqué une forte hausse par rapport à l’année précédente, soit une montée des exportations de 143 %.
 

Importations d’armes à la baisse, exportations à la hausse en Chine

 
Tout cela montre que les capacités domestiques chinoises en matière d’armement ne cessent de progresser tandis que le pays, qui consacre une part croissante de son budget à ce secteur, estime pouvoir faire confiance au matériel « made in China ». Selon Siemon Wezeman, spécialiste de l’armement et des budgets militaires à SIPRI, la Chine produit des équipements bien plus avancés sur le plan technologique qu’il y a dix ans – date à laquelle elle n’offrait que du matériel peu performant. Aujourd’hui, ce sont les plus grands marchés qui s’intéressent à sa production, affirme-t-il.
 
Les investissements chinois dans l’industrie de l’armement vont de pair avec une forte augmentation de ses dépenses militaires (141, 45 milliards de dollars en 2015, soit 10 % de plus qu’en 2014) qui génère des revenus en retour. Selon SIPRI, cette poussée s’explique partiellement par les tensions en Mer de Chine, « alimentées » par les Etats-Unis (qui réagissent, faut-il le rappeler, à la construction d’îles artificielles avec des pistes pour avions militaires…).
 

La Chine double ses ventes d’armes vers le Pakistan et autres alliés

 
Les ventes chinoises se font pour une grande part en direction des voisins de la Chine et de ses alliés régionaux comme le Bangladesh et le Myanmar, la part du lion des exportations revenant au Pakistan avec 35 % du total.
 
La Chine est aujourd’hui le troisième exportateur d’armes du monde, loin derrière les Etats-Unis et la Russie, aves 5,9 % du total – mais un rythme de croissance bien plus soutenu.
 
Cette situation appelle un certain nombre de questions, comme celle des intentions de la Chine et son jeu avec ses alliés, mais au premier rang d’entre elles il faut poser celle-ci : comment la Chine accède-t-elle à la technologie de pointe qui lui permet aujourd’hui de jouer dans la cour des grands ?
 

Anne Dolhein