fbpx

La Chine continue à s’imposer sur la scène internationale

chine scene internationale
 
« Tokyo a perdu la guerre et doit accepter la défaite ». C’est avec ces termes peu diplomates que le Global Post chinois titre un article le jour du 69ème anniversaire de la victoire chinoise sur le Japon.
Les termes employés sont extrêmement durs, notamment lorsque l’auteur conclut qu’il faut à la Chine un Japon « raisonnable » qui « cesse de servir de pion aux Etats-Unis afin de saboter les intérêts stratégiques de la Chine ».
A la fin, ils deviennent presque violent : « nous devons écraser la volonté du Japon de limiter l’émergence de la Chine pour donner une fondation solide à l’amitié sino-japonaise ».
Dans un autre papier, l’agence de presse officielle évoque les reconnaissances aériennes envahissantes des Etats-Unis et conclut sans ménagement : « les provocations doivent cesser ».
La Chine a clairement décidé de s’imposer sur la scène internationale et frappe où cela fait mal pour diviser ses adversaires, les USA et le Japon auxquels elle se trouve confrontée quotidiennement en mer de Chine.
La référence à la seconde guerre mondiale est habile. Les Etats-Unis et leurs alliés, tout comme la Chine, s’inquiètent des velléités montrées par Tokyo de revenir sur l’histoire de la seconde guerre mondiale. Inversement, beaucoup de Japonais, surtout parmi les conservateurs, supportent impatiemment d’être désignés comme les méchants, et de rester depuis soixante-dix ans sous la coupe des USA.