fbpx

La Chine et Taïwan se rapprochent par poignée de mains interposée

Les présidents de la Chine communiste et de la Formose de jadis se sont rencontrés samedi à Singapour lors d’un sommet inédit depuis la séparation des deux pays il y a 66 ans, la Chine n’ayant jamais reconnu la sécession de son électron… libre. Xi Jinping et Ma Ying-jeou se sont serré la main en souriant devant les médias. « Nous sommes une famille », a déclaré le premier au second. Il faut dire que Ma est prochinois – et à la recherche d’une réhabilitation sur la scène internationale où la Chine a été préférée depuis longtemps à sa version « nationaliste » que seuls 22 pays reconnaissent.