fbpx

Cholestérol ? Finalement, les graisses animales ne sont pas mauvaises pour la santé !

Cholestérol ? Finalement, les graisses animales ne sont pas mauvaises pour la santé !
 
Un nouveau rapport l’affirme et les médias américains ne cessent de le répéter : les graisses animales ne sont finalement pas mauvaises pour la santé. Depuis des années, la règle répétée par les médecins et les médias était draconienne : il fallait consommer des produits allégés en matières grasses et se priver tant que possible de toute graisse animale.
 
Tout a commencé avec la « recherche » – enfin discréditée – d’un diététicien américain dans les années 1950 : Ancel Keys. Ce dernier s’était inspiré d’un chercheur russe qui avait découvert en 1913 que les lapins qui mangeaient de grosses quantités de graisses animales voyaient considérablement augmenter leur taux de cholestérol. Place à l’huile d’olive !
 

Les graisses animales ne sont plus l’ennemi public numéro 1

 
En 1958, l’association américaine pour le cœur déclarait les graisses animales « ennemi public numéro 1 ». En 1977, la lutte contre ces dernières avait été reprise à son compte par le gouvernement américain ; elle était relayée par le guide diététique régulièrement édité à l’attention des Américains. La Grande-Bretagne avait suivi, puis tous les pays occidentaux.
 
Le mode de vie des occidentaux a alors changé : beaucoup de produits largement consommés sont devenus des plaisirs interdits.
 
Pendant ce temps-là, l’industrie alimentaire s’est enrichie sur le dos des névroses occidentales, en développant des produits pour remplacer, compenser, faire ” comme si “. Mais sans les peccamineuses graisses animales.
 

La santé, le cholestérol, des notions fluctuantes

 
Le « problème » ? Les graisses animales donnent du goût et il a donc fallu les remplacer. On les a remplacées par du sucre, aujourd’hui désigné comme probablement responsable de l’augmentation de l’obésité et du diabète, qu’on s’était plu à imputer aux graisses animales.
 
A l’époque, beaucoup d’experts n’avaient pas été convaincus par ce mythe du cholestérol et des études montraient que les graisses animales n’étaient pas mauvaises pour la santé.
 
Pourtant les gouvernements se sont précipités, à partir de ces affirmations, pour éditer des régulations qui ont mis des industries agricoles et laitières à genoux.
 
La lutte contre les produits animaux a commencé il y a longtemps en Occident, la baisse du niveau de vie des Occidentaux également…