fbpx

Une colonne de blindés russes détruite par l’Ukraine ?

colonne blindes russes Ukraine
 
Dans un article au ton outré, publié par l’agence russe Ria Novosti, un ancien journaliste du Wall Sreet Journal dénonce la presse occidentale et son absence totale de « respect de la vérité ». « Un bordel qui vend de la guerre pour avoir de l’argent »…
Il est vrai que l’annonce par Kiev de l’entrée d’une colonne de blindés russes sur le territoire ukrainien pour y être détruits par les forces ukrainiennes a été reprise sans réserve par un grand nombre de médias occidentaux, sur la foi de la BBC que Paul Craig Roberts accuse d’avoir fabriqué l’information ou de l’avoir avalée toute crue de la part d’agents de la CIA.
Roberts explique qu’elle est évidemment fausse, et que les journalistes qui n’ont pas pris la peine de la vérifier pouvaient au moins s’appuyer sur trois faits qui les auraient éclairés.
Premièrement : la volonté évidente, selon lui, de la Russie d’obtenir une désescalade de la situation et rendue manifeste par le refus de Poutine d’accueillir les territoires ukrainiens qui voulaient se « réunifier » avec la Russie.
Deuxièmement : une invasion de l’Ukraine par la Russie ne se ferait pas au moyen d’une petite colonne de blindés sans protection aérienne, mais avec une force capable de « mettre à genoux les forces ukrainiennes composées de racaille, pour la plupart des milices semi-privées organisées par des nazis ». La « guerre » ne durerait que quelques heures, assure Paul Craig Roberts.
Troisième raison : aucun média occidental n’a présenté un début de commencement de preuve de cette information.
Où l’on voit bien que l’affaire ukrainienne se joue dans les médias, mais des deux côtés, la Russie de Poutine n’étant pas la dernière à utiliser l’information pour promouvoir ses intérêts. L’excès et le mensonge sont des armes utilisables par les deux parties d’un conflit, et la désinformation est d’autant plus efficace qu’elle se mêle au vrai.
Tous les comptes-rendus de l’affaire n’ont pas été univoques. Voir par exemple cet article de BFMTV