fbpx

Le Conseil d’Etat a ordonné au maire FN de Fréjus d’autoriser l’ouverture d’une mosquée

David Rachline est condamné à permettre l’ouverture au public d’une mosquée récemment construire sous astreinte de 500 euros par jour de retard. Il l’avait interdite lorsque la demande lui avait été présentée le 5 août, et n’avait pas donné suite à une première injonction du tribunal administratif, le 17 septembre.
 
Le Conseil d’Etat évoque une « atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales », alors que « 650 personnes qui se réunissent chaque vendredi devant la mosquée de Fréjus ne disposent d’aucun lieu de culte adapté à moins de 15 kilomètres ».
 
Une « situation d’urgence particulière », selon le juge des référés.
 
Il n’est bien sûr jamais question de « réciprocité » : à quand des églises en Arabie Saoudite pour répondre aux besoins d’une importante population immigrée chrétienne ?