fbpx

Défaite du parti du Premier ministre indien Narendra Modi à Delhi largement saluée par les chrétiens

Défaite du parti du Premier ministre indien Narendra Modi à Delhi largement saluée par les chrétiens
 
Mardi, le parti anti-corruption Aam Aadmi remportait 63 sièges sur 70 aux élections de Delhi, en Inde, ne laissant que 6 sièges au parti du Premier ministre Narendra Modi. Une défaite cuisante et un avertissement pour le responsable national indien, accusé de fermer les yeux sur les persécutions croissantes des chrétiens.
 
« Des millions de personnes ont voté contre le parti nationaliste hindou (BJP), indignées par les exactions des forces nationalistes radicales ainsi que par leur distorsion de l’histoire et de la science » a déclaré après cette victoire le chrétien Sajan George, président du Global Council of Indian Christians.
 

L’archevêque de Delhi appelle Narendra Modi à se remettre en question après ces élections

 
L’archevêque de Delhi, monseigneur Anil Joseph Thomas Couto a quant à lui salué cette victoire : « Les habitants de Delhi ont voté contre le BJP et ses tentatives de diviser les Indiens au nom de la religion. Le résultat de ces élections est un message adressé au Premier ministre Narendra Modi : il devrait sérieusement remettre en cause son comportement ».
 
Alors que la défaite du BJP continue à résonner partout en Inde, les chrétiens ont exprimé leur joie devant le succès d’Arvind Kejrwal, le nouveau maire de Delhi. La communauté chrétienne y avait subi de sévères attaques de la part des forces nationalistes hindoues ces dernières semaines, sans que cela n’entraîne la moindre réaction de la part du Premier ministre Narendra Modi.
 
Pour Sajan George, ce résultat marque « le triomphe » du système démocratique de l’Inde, et s’explique par « l’intolérance croissante à l’égard des minorités, les profanations et le vandalisme contre cinq églises à Delhi et le silence complice du gouvernement fédéral à propos des violences contre les chrétiens ».
 

Les chrétiens saluent la défaite du parti de Narendra Modi à Delhi

 
Le frère Ajaya Kumar Singh, activiste des « droits de l’homme », partage cet avis : « Avec la victoire du AAP à Delhi, les forces fascistes de l’Hindutva seront désormais surveillées (…) J’espère que les politiques de Kejriwal ne seront pas uniquement centrées sur l’économie, mais incluront également justice, égalité et dignité humaine. »