fbpx

Déficit commercial record au Japon

Les « Abeonomics » n’y ont rien fait : le déficit s’annonce abyssal en 2014 après les mauvais records de 2013. La chute en 2014 est de 35 % de baisse par rapport à l’année précédente. C’est la lourde facture énergétique qui pèse sur le Japon, après la fermeture de ses centrales nucléaires entraînée par l’accident de Fukushima. La demande se contracte également ; normal, dans ce pays à la population vieillissante.