fbpx

Les directeurs des banques centrales de l’Allemagne et de la France veulent un ministère des finances de la zone euro

Jens Weidmann et François Villeroy de Galhau, affirment que la BCE « n’est pas en mesure de créer les conditions d’une croissance soutenue et durable » pour les 19 pays membres du bloc euro. C’est ce qu’ils ont affirmé dans une tribune cosignée dans le Süddeutsche Zeitung, où ils plaident pour un programme décisif de réformes structurelles, une union ambitieuse en termes de financements et d’investissements et d’un meilleur encadrement de la politique économique.
 
C’est la marche forcée vers une intégration toujours plus forte, sous prétexte de restaurer la confiance dans la zone euro. Le ministère des finances européen rêvé par ces fédéralistes serait assorti d’un conseil budgétaire indépendant.
 
Il faudrait aussi, à les en croire, former une entité politique plus forte capable de prendre les décisions. « L’asymétrie actuelle entre la souveraineté nationale et la solidarité communautaire représente une menace pour la stabilité de notre union monétaire » : abandonnons donc la souveraineté !