fbpx

Toutes les données numériques existantes pourraient tenir sur 4 grammes d’ADN

Des chercheurs du Swiss Institute of Technology ont développé une technique permettant d’encoder des données sur l’ADN – la substance qui contient le « message de la vie » comme le disait le Pr Lejeune –, ce qui permettrait de les conserver pendant des millénaires.
Un gramme d’ADN peut contenir 455 exabytes de données, soit le quart des données informatiques cumulées dans le monde en 2011. Il suffit de « fossiliser » l’ADN afin de conserver et récupérer l’ensemble des données. La technique, pour l’heure, demeure excessivement chère.