fbpx

Ecole coranique dans le Rhône

Ecole coranique dans le Rhône

Le directeur Abdelmajid Lekki affirme que l’école avait été lancée parce que « beaucoup de familles de confession musulmane ne se reconnaissent plus dans le système public ». Une idée née avec la loi interdisant les signes religieux à l’école, et accentuée par des « dérives inquiétantes dans le contenu des cours », citant la légalisation du mariage pour tous.

L’école a reçu son agrément au printemps et fonctionnera hors contrat avec 75 enfants de grande section de maternelle au CM1.
L’enseignement ira des cours classiques dispensés la matinée et un apprentissage de la langue arabe, du Coran et des sciences religieuses l’après-midi. Les enseignants sont agréés par l’Education nationale et des professeurs spécialisés dans les domaines religieux ont été recrutés.