fbpx

Les écoles américaines ne donneront plus suite aux plaintes d’élèves transgenres obligés d’utiliser les toilettes correspondant à leur sexe « biologique »

écoles américaines plaintes transgenres
 
Une porte-parole du département de l’éducation a confirmé que cela ne correspond pas à une « discrimination » au sens de la loi qui ne protège pas « l’identité de genre ». La mise en place de toilettes séparées pour les garçons et les filles ne saurait être considérée comme une discrimination, a-t-elle ajouté.
 
Il s’agit d’un renversement des directives mises en place par l’administration Obama en mai 2016 affirmant que les élèves transgenres pouvaient utiliser les toilettes de leur choix en application de la loi sur l’éducation amendée en 1972. Neuf mois plus tard, l’administration Trump rejetait l’obligation systématique mise en place par l’ancien président, laissant aux Etats et aux districts scolaires le soin de décider.
 
L’administration fait un pas de plus en écartant désormais par principe les plaintes des transgenres. Il va sans dire que le lobby LGBT est outré, accusant les autorités d’avoir « fait faire un pas en arrière sans équivoque aux droits civiques » aux Etats-Unis.