fbpx

Une enseignante américaine licenciée pour avoir mis des zéros

enseignante américaine licenciée avoir mis zéros
 
Toutes les écoles de la planète, ou à peu près, ne me contrediront pas : un travail expressément demandé en classe, et non rendu, mérite un zéro. Mais apparemment pas à l’école West Gate K-8 à Port St. Lucie, en Floride, où réclamer des comptes aux élèves paresseux peut vous valoir un licenciement.
 
À la mi-septembre, une enseignante en sciences sociales de 8e année (5e) a été renvoyée pour avoir refusé de suivre la politique déformante de l’établissement qui impose que les élèves qui n’ont rien rendu obtiennent néanmoins la moitié de la note !
 
Selon le média WFTV, l’enseignante serait partie en laissant un mot sur le tableau, apprenant à ses élèves le motif de son renvoi. Ces derniers, autant que leurs parents, ont soutenu leur professeur, dans la presse écrite locale.
 
Devant la grogne qui montait, l’établissement a déclaré qu’il n’y avait aucune politique interdisant aux enseignants d’enregistrer une note « zéro » pour le travail non rendu. Sauf qu’une blogueuse américaine est allée fureter dans le manuel des parents d’élèves sur le site de l’école, qui indique bien en rouge, que la note « zéro » n’est pas possible et qu’au moins la moitié des points serait attribuée en toute circonstance…
 
Il ne faudra pas s’étonner que les prochaines générations réclament la moitié de leur salaire, alors qu’elles sont allées jouer au golf.
 
enseignante americaine licenciee avoir mis zeros 2