fbpx

Le président turc Erdogan affirme que la Turquie n’a plus besoin de faire partie de l’UE

Erdogan Turquie partie UE président turc
 
Ou l’art de se faire désirer… Recep Tayyip Erdogan, généreux, a déclaré que ce ne serait pas la Turquie qui abandonnerait les négociations en cours, mais qu’en réalité c’est l’Union européenne qui a besoin de la Turquie.
 
« Si l’UE doit faire un bond en avant, il n’y a qu’une manière de le faire, c’est d’accorder le statut de membre à la Turquie et d’entamer une action de croissance culturelle et économique » a déclaré le président islamique.
 
C’est la réponse du berger à la bergère – Merkel – puisque début septembre, le chancelier allemand avait affirmé comme s’il s’agissait d’une évidence qu’il était « clair que la Turquie ne doit pas devenir membre de l’Union européenne », notamment à la suite de la répression des auteurs du coup d’Etat raté de 2016.
 
Dans le même temps, le président turc a dénoncé le refus des pays de l’UE d’extrader des personnes recherchées dans le cadre de cette répression : « L’UE nous a fait défaut dans cette lutte contre le terrorisme. »
 
Le psychodrame continue…