fbpx

Le nouveau gouvernement socialiste d’Espagne compte démanteler les barbelés protégeant les enclaves de Ceuta et Melilla

Espagne barbelés protégeant enclaves Ceuta Melilla
 
Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, ancien juge, a fait cette annonce jeudi dernier à la radio Onda Cero en précisant qu’il s’agissait d’une de ses « principales priorités ».
 
Bonne nouvelle pour les migrants qui se massent fréquemment devant les grilles protégeant ces enclaves UE sur le sol africain pour tenter de les forcer : les tentatives ont augmenté de 71 % en 2017. Elles sont le fait de jeunes hommes en excellente forme physique armés de couteaux artisanaux : ils sont disposés selon la Guardia Civil espagnole à recourir à une « violence inhabituelle » pour pénétrer sur le sol espagnol et bénéficier des lois européennes qui leur sont favorables.
 
Le ministre a déclaré qu’il fallait agir en amont, pour empêcher les migrants d’approcher de la frontière, mais il a ajouté qu’« il n’est ni raisonnable ni acceptable de voir des gens sauter par dessus la clôture ».
 
Mais il est encore moins raisonnable et acceptable de créer ce nouvel appel d’air.