fbpx

Une étude britannique indique que le jeûne peut venir à bout du diabète de type 2

étude britannique jeûne diabète type 2
 
Des tests cliniques réalisés à l’université de Newcastle sur près de 300 personnes victimes de diabète 2, parmi lesquelles certaines étaient affectées depuis plusieurs années, ont permis de constater une entrée en rémission de 86 % de celles qui avait perdu 15 kg ou davantage à la suite d’un régime draconien.
 
L’étude portait sur des adultes âgés de 20 à 65 ans ayant eu un diagnostic de diabète de type 2 au cours des six années précédentes. La moitié, considérée comme groupe de contrôle, a suivi les traitements classiques prescrits par leur médecin généraliste. Les 149 personnes restantes ont suivi un programme de contrôle du poids, n’ingérant que des produits à basses calories tels des soupes et des fruits et légumes centrifugés, pour un total de 825 à 853 calories par jour pendant une période de trois à cinq mois.
 
A l’issue de ce jeûne prolongé, la nourriture solide était réintroduite dans leur régime sur deux à huit semaines, en même temps que les patients apprenaient à gérer leur poids et à augmenter leur niveau d’activité physique.
 
Plus le poids perdu s’est révélé important, plus la réussite de l’expérience a été spectaculaire. Ceux qui ont perdu entre 10 et 15 kilos sont 57 % à être entrés en rémission, un pourcentage tombé à 34, mais toujours significatif, pour ceux qui ont perdu entre 5 et 10 kilogrammes.
 
Parmi le groupe de contrôle, seuls 4 % des patients ont bénéficié d’une rémission.