fbpx

FANTASTIQUE/SCIENCE-FICTION Avengers : Infinity War ♥♥


 
Avengers : Infinity War, dont la traduction peu éclairante en soi signifierait à peu près Les Vengeurs, la Guerre de l’Infini, est un film de superhéros – les fameux Vengeurs –, aux confins du fantastique et de la science-fiction. Il s’agit d’un spectacle populaire s’inspirant de l’univers des comics (bandes dessinées) de Marvel. Contre toute attente, dans un genre de toute façon limitée, Avengers : Infinity War a été pour nous une excellente surprise. Nous nous attendions au pire, avouons-le, à un énième film de superhéros tout simplement très bête, à base d’explosions et de bagarres interminables entre superhéros et supervilains – les méchants des comics –, au déroulement parfaitement prévisible, et finissant par la victoire évidente et totale des gentils sur les méchants, sans trop de pertes. Or, il n’en est absolument rien !
 

Avengers : Infinity War est vraiment réussi !

 
Avengers : Infinity War a bénéficié d’un scénario original, et d’un vrai scénario. Le travail des décors, variés, est aussi à saluer, en particulier pour les scènes dans l’espace ou dans les mondes extraterrestres. L’humour est bien dosé, permettant un minimum de recul critique par rapport à l’action, surtout lorsque le propos est en soi extravagant, tout en ne sombrant dans la dévastatrice autoparodie. Surtout l’histoire tient par son supervilain d’anthologie, un vrai méchant, Thanos. Thanos est un écologiste radical : il pense que pour préserver l’environnement de chaque planète, et de l’univers de façon générale, il doit tuer la moitié de la population de l’espèce dominante et intelligente partout. La Terre est donc concernée. La superposition du propos avec celui des écologistes radicaux qui prônent la « décroissance » – pour ne pas dire réduction – de la population humaine, donne un autre intérêt au film qui dépasse ainsi la pure distraction. Thanos est parfaitement sincère, ne veut donc pas massacrer tout le monde mais seulement la moitié des populations, et campe, dans ce contexte fantastique, un monstre crédible qui veut réaliser le « bien suprême » tel qu’il le définit, de façon aberrante et criminelle. Afin de réaliser son dessein, Thanos gagnerait du temps en s’emparant des « pierres d’éternités » qui, rassemblées, lui conféreraient une puissance unique depuis la naissance de l’univers, d’où la notion d’Infini du titre. Tous les superhéros de la Terre – une bonne douzaine -, et quelques extraterrestres, en particulier Asgardiens, tenteront de s’opposer à lui.
 
Avengers : Infinity War, très bien construit, propose un vrai suspens autour de ce thème principal. Il n’est pas nécessaire de connaître l’univers des comics pour comprendre l’action, même si le maîtriser – c’est notre cas – permet de saisir toutes les allusions ou répliques du film. Dans les salles, quelques puristes des comics ont manifesté leur déception ; pourtant, le film est fidèle à leur esprit, à défaut de la lettre, et le spectateur y gagne beaucoup, selon nous. Pour les amateurs de fantastique ou science-fiction populaire, Avengers : Infinity War est vraiment réussi.
 

Hector JOVIEN