fbpx

Les filles blanches violées par des Asiatiques au Royaume-Uni sont responsables de ce qui leur est arrivé

filles blanches violées Asiatiques Royaume Uni responsables
 
C’est ce qu’affirment les épouses de plusieurs responsables des gangs principalement composés de musulmans originaires du Pakistan et d’ailleurs qui ont abusé de nombreuses jeunes adolescentes britanniques « de souche » au moyen de la manipulation psychologique.
 
« Elles sont pourrries. C’est leur façon de s’habiller. Elles n’ont pas de pudeur, elles ne craignent pas Allah », a ainsi déclaré la femme d’un violeur actuellement en prison. « C’est aux filles de faire attention. Elles lui ont fait quelque chose, peut-être de la magie. Moi je suis seule, pas d’argent, pas de vie. »
 
Plusieurs femmes de violeurs ont ainsi été interrogées par le Mail on Sunday ; toutes avouent avoir été malmenées par leurs maris, qui les traitaient comme des objets et à qui elles n’avaient pas, islam oblige, le droit de dire « non ». Seules deux d’entre elles se sont cependant dites prêtes à condamner le viol des victimes blanches.
 
D’où vient ce manque d’empathie ? « Cela ne pourrait arriver à nos propres enfants parce qu’elles ne sont pas dans les rues. Nous en prenons soin. »