fbpx

Un groupe chinois proche du pouvoir communiste fournit des millions à la Fondation Clinton

Fondation Clinton millions groupe chinois proche pouvoir communiste
 
Un groupe chinois appartenant à un membre du parlement chinois aurait légué des millions à la Fondation Clinton, un événement qui pousse légitimement à se demander si les Chinois n’essaieraient pas une fois de plus d’influencer la politique américaine par le biais de donations faites aux organisations du couple Clinton. Selon un reportage de CBS, les entreprises Rilin, qui appartiennent au milliardaire et délégué du Parlement chinois Wang Wenliang, auraient attribué deux millions de dollars à la Fondation Clinton en 2013.
 

Rilin, un groupe chinois proche du pouvoir communiste

 
Les entreprises Rilin sont « un des entrepreneurs qui ont construit l’ambassade de Chine à Washington » et sont très liées au gouvernement chinois, selon Jim Mann, un expert des relations sino-américaines. Il explique : « Si vous n’acceptez pas de recevoir de l’argent de gouvernements étrangers (pour la construction d’une ambassade), alors l’entreprise de construction doit être non seulement proche du gouvernement chinois, mais également du ministère de la Sécurité de l’Etat autant que possible » afin qu’il n’y ait aucun problème.
 

Les Chinois distribuent des millions à l’influente Fondation Clinton

 
« Indirectement, la Fondation Clinton a une influence politique et c’est pourquoi ces gens leur ont donné de l’argent. Les gens donnent de l’argent à la Fondation Clinton en particulier parce que ce sont les Clinton et qu’ils sont ont un rôle politique influent aux Etats-Unis » commente encore Jim Mann.
 
CBS poursuit : « Les lois de financement de campagne interdisent aux intérêts étrangers d’investir dans les élections américaines afin d’empêcher les étrangers d’acheter une influence politique aux Etats-Unis, mais ces règles ne s’appliquent pas à la Fondation Clinton. »
 
Bill Allison, un analyste politique de la Fondation Sunlight, commente la nouvelle : « Si l’argent étranger finance la Fondation Clinton, se pose alors la question : le président va-t-il favoriser une entreprise étrangère, un gouvernement étranger, une personne étrangère ? Cela n’est pas acceptable dans le système de gouvernement américain, où le président doit normalement représenter le peuple américain. »
 
Pendant la présidence de Bill Clinton, le gouvernement chinois avait été accusé d’essayer d’influencer la politique américaine avec ses dons. Il avait été impliqué dans plusieurs scandales de collectes de fonds, dans lesquels le Comité National Démocratique et le vice-président Al Gore avait été impliqués.
 

La Fondation Clinton financée par les Chinois ainsi que certains pays du Moyen-Orient

 
Le Fondation Clinton, aurait reçu, selon CBS, au moins 42 millions de dollars de gouvernements étrangers, et 170 millions de dollars par des organismes ou individus étrangers.
 
Elle a essuyé de vives critiques lorsque le New York Times a affirmé qu’elle recevait des millions de la part de régimes répressifs du Moyen-Orient, peu connus pour leur « respect du droit des femmes ».
 
La semaine dernière, Hillary Clinton a défendu la Fondation familiale : « Je pense que les personnes qui veulent soutenir la Fondation savent très bien ce que nous défendons et ce sur quoi nous travaillons » a-t-elle affirmé. Son mari défendait la Fondation au même moment lors d’un rassemblement public à Miami. Êtes-vous d’accord avec tout ce qu’ils font ? lui avait-on demandé. « Non, mais ils nous aident à combattre l’Etat Islamique », a répondu Bill Clinton.
 
Reste que l’influence communiste chinoise est indéniable dans le camp du « progressisme » qu’incarne à merveille la famille Clinton.