fbpx

DRAME/DRAME HISTORIQUE Frantz ♥♥


 
Frantz est un prénom allemand, celui d’un soldat transrhénan mort au combat en septembre 1918. Le film franco-allemand est inspiré d’un roman typique du pacifisme des années 1920, oublié comme tant d’autres, et d’un film de Lubitsch méconnu, sa première et unique adaptation jusque-là. Dans l’Allemagne de 1919, les parents du défunt soldat sont évidemment effondrés. Ils ont perdu à la guerre leur fils unique. Ils ont recueilli chez eux sa fiancée, orpheline. En se rendant quotidiennement au cimetière, pour fleurir le cénotaphe du mort chéri, celle-ci est intriguée par la présence inattendue d’un ami du défunt, un Français, qui aurait connu Frantz avant-guerre à Paris. Frantz avait beaucoup aimé Paris avant 1914, avait apprécié la culture française, et son patrimoine artistique, alors à un sommet, avec une création encore active sans être nécessairement absurde. Cette approche sent certes un peu le cliché mais renvoie nonobstant à des réalités authentiques. Le Français Adrien Rivoire finit par se présenter comme le professeur de violon de Frantz à Paris, juste avant le drame de 1914. Quelques critiques désinformateurs un peu obsédés par le sujet ont voulu y voir des sous-entendus homosexuels qui n’existent pas. Ce n’est que le récit d’une belle amitié.
 
Toutefois, évidemment, un Français dans l’Allemagne de 1919 a toutes les chances d’y être mal reçu. La guerre de 1914-1918 entre nations européennes a, sans aucun doute, été infiniment regrettable. Le pacifisme absolu n’est pourtant pas pertinent, les Nations devant parfois se défendre, ce qui reste vrai aujourd’hui. Mais heureusement, ce message politique convenu, avec les nationalistes allemands dans le mauvais rôle, n’est pas martelé : Frantz s’intéresse avant tout à ses personnages.
 

Frantz : une excellente surprise

 
Le film comporte une indiscutable dimension de drame historique du fait du contexte, bien reconstitué, de l’usage du noir et blanc, mais relève avant tout du drame romantique. Des personnages perturbés, ce qui se conçoit dans des circonstances tragiques qui ont eu leur poids indiscutable, peuvent développer des passions singulières, inattendues. Frantz est rigoureusement composé, comporte aux moments adéquats de la narration de multiples coups de théâtres.
 
Le film s’adresse fondamentalement aux amateurs de grands sentiments tragiques. Il peut susciter une vive adhésion – ce qui avouons-le a été notre cas – ou non, selon le tempérament du spectateur. On confessera avoir été très positivement surpris dans ce film par le travail du réalisateur M. Ozon, en général dans la veine majeure du cinéma français d’aujourd’hui, dont on n’attendait donc rien. Il signe ici une œuvre très personnelle et émouvante. Détail qui compte, on parle allemand en Allemagne et français en France, ce qui enracine pleinement cette histoire dans une certaine réalité.
 

Hector Jovien

 
Frantz drame historique film