fbpx

« Gays » italiens condamnés pour des baisers publics

L’organisation Human Rights Watch a réclamé l’annulation de poursuites contre six homosexuels italiens qui avaient perturbé une réunion de « Sentinelles » à Pérouse dans le centre de l’Italie, dont deux « gays » qui avaient échangé, selon l’inculpation, un « baiser long et concupiscent ». Des poursuites « ridicules », selon l’ONG. Le procès-verbal note que le baiser a été échangé « en présence de nombreuses familles avec des enfants et des jeunes (…), laissant les passants dégoûtés par une telle démonstration ». C’était bien une provocation – mais les provocations, de nos jours, sont faites pour être subies en silence.