fbpx

Entretien avec le Général Didier Tauzin, l’un des candidats à la présidentielle censuré par la presse


 

Le Général Didier Tauzin est interviewé par Armel Joubert des Ouches

 
Depuis des mois on ne parle que de François Fillon, de Juppé, de Sarkozy… Alors que la désinformation bat son plein, alors que les médias tels TF1, BFMTV, France 2, RTL, France Info ou Europe 1 choisissent d’orienter le vote des Français en ne focalisant leur attention que sur les candidats du système, reinformation.tv a choisi au contraire de parler de ceux dont on ne parle jamais. Un exemple ? Le Général Didier Tauzin. Agé de 66 ans, le Général Tauzin a décidé de se présenter à l’élection présidentielle de mai 2017. Pourquoi ? Parce qu’en 2013 lors des manifestations contre « le mariage pour tous », « on a commencé à entendre parler en France, de possible guerre civile ».
 

Les mécanismes de la guerre civile se mettent en place

 
« Il y a une seule chose pire que la guerre, c’est la guerre civile. La guerre civile coupe les familles en deux, les nations en deux… ». Ancien patron du prestigieux Rpima, le Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine, le Général Didier Tauzin sait de quoi il parle. En tant que soldat, il a en effet connu quatre guerres civiles : le Liban, la Somalie, le Rwanda et la Yougoslavie.
 

« Les partis ? Une dictature sur la vie politique française » nous déclare le Général, candidat à la présidentielle censuré par les médias

 
« On ne peut plus rien faire en dehors des partis politiques ». Le Général Tauzin affirme que les partis, ensemble, ont installé une dictature sur la vie politique française. Sur un plan géopolitique, Didier Tauzin, catholique, estime que « la vraie source de nos problèmes, ça n’est pas Daech, ce n’est pas l’Europe, la vraie source du problème, elle est chez nous » ajoutant qu’il existe « une véritable collusion entre certains médias, certains partis, certaines banques. C’est l’une des raisons du silence qui m’entoure… »
 

« Je sais ce que c’est que de commander »

 
« J’ai une vie professionnelle derrière moi. Contrairement à un Dupont-Aignan, un Asselineau, une Marine Le Pen. J’ai risqué autre chose que l’argent du contribuable. Je me suis fais tiré dessus, j’ai ramené certains de « mes garçons » entre quatre planches malheureusement… ». Le Général Tauzin juge consternant le fait que ceux qui accèdent ou qui cherchent à accéder au pouvoir « n’aient jamais eu de véritables responsabilités ».
 
Dans cet entretien qu’il accorde à Armel Joubert des Ouches, correspondant pour reinformation.tv, Didier Tauzin affirme enfin que « la France ne possède plus de politique, ni en matière économique, ni en matière sociale, ni même en matière sécurité intérieure. Il y a forcément des gens qui complotent contre notre pays ».
 
Général Tauzin candidats présidentielle Joubert